Optimysconsulting  
 
 

Quelle Richesse ? !

Histoires de sagesse pour vivre ... mieux

Recueilli, traduit , rédigé par Le Yen ZYS

***

Où est le bonheur?

daida
Un jour un groupe de diables se réunit pour trouver la façon de détruire la vie des êtres humains.
Le chef dit :
— Pour l'être humain c'est le bonheur qui a le plus de valeur. Donc on va le voler et le cacher à un endroit qu'il ne pourra pas trouver. Qui a une idée ?
Un autre diable parle :
— On peut le cacher sur une grande montagne, le plus haut possible; c'est sûr que l'homme ne le trouvera pas.
Le chef hoche sa tête :
— Non, un jour ils trouveront car ils sont en train de conquérir les plus hauts sommets.
Un autre diable dit :
— On peut le cacher sous la mer, au plus profond des océans.
— Non, un jour un explorateur le trouvera.
Le troisième diable dit :
— On le cache dans une autre planète.
— Non, l'homme est en train de découvrir l'univers et toutes les planètes, il va le trouver.
Une diablesse dit doucement :
— En vérité, l'homme cherche toujours le bonheur ailleurs. Mais il ne voit jamais le bonheur en lui-même. Il ne cherchera pas en lui-même. Donc cachons le bonheur dans chaque personne. Je suis sûre qu'il ne le trouvera pas.
Tous les diables se réjouissent et décident de suivre ce conseil.

Le sac de patates

daida


Mon ami et moi, nous avons des ennemis jurés à tel point qu'on ne peut pas leur pardonner.
On cherche toujours la vengeance. On ne peut pas dormir, on mange mal, parce qu'on cherche toujours la façon de se venger. Enfin on est malade. La situation s'aggrave et mon ami me dit qu'il faut sortir de ce problème.
On a cherché un Sage pour lui demander comment pardonner à nos ennemis. Le Sage a demandé à chacun de nous d'amener des patates et un sac étanche.
— Notez le nom de chaque ennemi sur une patate, mettez-la dans votre sac et fermez le bien.
A la fin de la journée, il nous dit :
— Maintenant vous pouvez aller au lit en portant votre sac.
Le lendemain, il nous réveille et nous demande de faire notre toilette en portant notre sac. Ensuite, on a fait une promenade dans la montagne en portant toujours notre sac. L'après-midi ensoleillé, on se baigne dans la mer en portant notre sac. Le lendemain et les jours suivants, on doit toujours porter ce sac, en dormant, en mangeant, en jouant, en se promenant, en nageant... Les patates commencent à pourrir et l'odeur devient désagréable.
Nous commençons à nous énerver car c'est trop lourd et l'odeur est insupportable.
On demande au Sage de jeter les sacs car c'est inutile et on ne supporte plus.
Le Sage répond :
— C’est vous qui décidez, si vous voulez continuer, gardez les, sinon jetez les dans la poubelle.
On les a jetés tout de suite sans hésiter.
Après on a fait la promenade, sans patates sur le dos.
— Ouf, que c'est agréable.
Le Sage nous dit :
— Maintenant, vous pouvez rentrer.
— Mais vous ne nous avez pas dit comment pardonner à nos ennemis.
— Si, vous avez trouvé vous-mêmes, leur répond le Sage.
Nous nous sommes regardés l'un et l'autre et nous avons compris qu'en nous obstinant à garder longtemps notre rancune, c'est comme si nous portions notre sac de patates toute la vie jusqu'à en devenir malades.
Le pardon ne regarde pas seulement l'ennemi mais surtout nous-mêmes. C'est un grand cadeau pour nous.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15

 
 

 

 
Accueil Histoires Rapports Contact Photos Recettes Animation Professeur Liens