• Anniversaire
  •  
     

     

    Preface du livre ABC

     
     

    En 1992 lors d'un voyage au Vietnam à l'occasion du mariage d'un ami j'ai fait la rencontre du professeur Bùi Quôc Châu. En tant qu'anthropologue j'étais intéressé par son approche des médecines traditionnelles. J'avais entendu parler du Dien Chan, une réflexologie faciale. J'ai pu vérifier l'efficacité de son approche thérapeutique sur moi-même et la femme de mon ami qui souffrait de migraines depuis des années. Une seule séance suffit pour gommer définitivement sa douleur chronique. J'étais convaincu et décidé à faire connaître cette méthode.

    En Occident, on recourt déjà à ces techniques réflexes: iridologie, réflexologie plantaire, endo-nasale, vertébrale et l'auriculothérapie, une application moderne et très particulière de l'acupuncture. Elle a été mise au point par un médecin français, le docteur Nogier. Ses premières découvertes datent de 1951, lorsqu'il a commencé à dessiner la cartographie du pavillon de l'oreille avec les points d'acupuncture qui renvoient chacun à des organes bien définis. L'oreille serait donc le résumé du corps tout entier. Curieusement, les différents points s'organisent selon un schéma qui fait apparaître l'oreille comme un embryon in utero, la tête en bas. Les travaux du Docteur Nogier ont tendu à démontrer que les courants d'énergie qui se déplaçaient le long de notre corps pouvaient donc être mis en évidence au niveau du pavillon de l'oreille. Il est d'ailleurs à noter que les Chinois utilisaient des points d'acupuncture de l'oreille pour désintoxiquer leurs opiomanes. Auriculothérapie et acupuncture visent à rétablir un équilibre neurovégétatif rompu par la toxicomanie et à procurer un bien-être respiratoire. Le professeur Bùi Quôc Châu s'est inspiré de cette découverte et lui aussi a traité les opiomanes au Vietnam.

    Si l'être humain représente le microcosme de l'Univers, chacune de ses parties l'est aussi pour lui-même: c'est la conception holographique. Notre visage, en tant que partie de nous-mêmes, nous symbolise et nous représente donc tout entier. Tout ce que nous sommes est ainsi représenté sur notre visage et en particulier notre état physiologique, psychologique et même pathologique. D'où cet effet « miroir » à la base de toute réflexologie, laquelle met en œuvre la relation subtile entre l'organe et sa zone de correspondance, ici un point du visage.

    C'est en 1980 que Bùi Quôc Châu découvre les bases d'une étonnante technique qu'il a appelé le Dien Cham puisqu'il la pratiquait avec des aiguilles d'acupuncture. À partir de 1982 il a commencé à utiliser le mot Dien Chan, car il a abandonné les aiguilles d'acupuncture. Afin d'aider les gens, il souhaite que les patients puissent se traiter eux-mêmes et il a mis au point des outils, tels que par exemple, le détecteur, la roulette (petite ou grande), le marteau de caoutchouc, etc., soit environ 90 outils à ce jour. Il est à noter que les doigts peuvent être un outil efficace également: on peut masser avec l'articulation du pouce replié ou les autres doigts, il suffit de masser, tapoter ou frictionner selon les régions atteintes.

    Les fondements de base de sa méthode sont la philosophie orientale (bouddhisme, confucianisme et taoïsme) et la culture vietnamienne. S'appuyant, au départ, sur cette hypothèse tirée du Yi-King et du principe d'analogie selon laquelle les choses de même forme présentent certaines correspondances, Bùi Quôc Châu réalise que « dès lors que la courbure du nez évoque la courbure de la colonne vertébrale, elle doit lui correspondre et permettre de la traiter ». Examinant un patient souffrant de maux de dos, il découvre un point non-douloureux sur l'arête du nez de ce dernier qu'il pique avec une aiguille... et la dorsalgie disparaît instantanément! Il renouvelle cette expérience à diverses reprises : chaque fois, les résultats sont excellents. C'est ainsi que fut déterminé le point numéro 1, le premier d'une longue série de plus de cinq cents points réflexes. Ensuite il dessine une centaine de schémas de réflexion sur tout le corps humain. Les différentes parties du corps entrent en correspondance avec les parties du visage: le front représente la partie médiane du front, la racine du nez, les cervicales, les épaules contournent la ligne des sourcils et se prolongent par les bras et les mains, représentés sur les tempes. Les poumons s'étendent des sourcils aux pommettes, l'intestin grêle s'étale sur le pourtour des lèvres, les reins et les surrénales sont de chaque côté de la bouche...
    Le professeur prolonge ses recherches et découvre vingt-deux systèmes de projections du corps au niveau du seul visage stimulés par plus de cinq cents points-réflexes. C'est ainsi qu'il met au point avec son équipe une nouvelle réflexologie, qu'il appelle la Facythérapie, qui englobe deux termes : le Facio-diagnostic et la Cybernetic therapy.

    Le Facio-diagnostic détermine les points douloureux combinés avec l'observation des signes anormaux tels que boutons, taches, couleur de la peau, rides profondes, température, etc., ce qui permet d'établir un diagnostic.

    La Cybernétique représente une science moderne fort complexe dans laquelle se mêlent mécanique et électronique. Le visage n'est il pas analogue à un tableau de commande ou un clavier d'ordinateur: il suffit d'appuyer sur un bouton pour obtenir une réponse à distance d'un organe, la régulation d'une fonction organique ou le soulagement d'une douleur !

    On peut ainsi définir la Facythérapie comme une forme de synthèse de la réflexologie, du massage et de l'acupuncture.

    Au niveau thérapeutique, le professeur Bùi Quôc Châu associe le Dien Chan en complément des théories et techniques de médecine orientale et occidentale ainsi que des techniques de massages et réflexologie.

    Le grand attrait que présente le Dien Chan, c'est d'être en mesure de prévenir et de soulager nombre de ces petits maux quotidiens qui empoisonnent l'existence et contre lesquels la médecine officielle reste inopérante si ce n'est avec le recours de médicaments de plus en plus puissants avec effets secondaires à la clef.

    Pratiquement tout type de douleur, se trouve soulagée en quelques instants grâce à quelques coups de crayon! Une céphalée s'efface quasi magiquement. Il en est de même d'un mal de dos, d'un début de rhume que l'on peut ainsi stopper dès l'origine.

    Dans cet ouvrage, vous trouverez une liste exhaustive de soins thérapeutiques pour les pathologies les plus courantes: douleurs articulaires, musculaires, tendineuses, problèmes sexuels, génitaux, hormonaux, cutanés, digestifs, nerveux, circulatoires, respiratoires, etc.
    II est intéressant de noter qu'à partir d'une trentaine de points de base, chacun d'entre nous peut soigner son prochain de façon très simple. Le visage se trouvant toujours aisément accessible, tous les points peuvent être facilement stimulés en n'importe quelle circonstance. Il suffit d'avoir le réflexe d'appliquer la méthode lorsqu'on ressent une douleur, un symptôme quelconque et les résultats de la stimulation peuvent être immédiatement constatés.

    Comme toute médecine naturelle ou énergétique, cette méthode est avant tout une médecine de terrain, d'où la nécessité de prendre en considération qu'il existe d'autres fadeurs susceptibles d'interférer sur notre santé et notamment de prendre soin de son alimentation, sa respiration, de l'environnement et des pollutions de toutes sortes.

    On peut observer systématiquement que toutes les maladies, quelles qu'elles soient, prennent leur source dans un épuisement du système nerveux: manque de sommeil, surmenage, stress répétitifs, activité physique insuffisante, tristesse, dépression, chocs psychiques, solitude morale ou affective, tous ces aspects psychosomatiques courants font le lit de la maladie en affaiblissant nos défenses immunitaires. Lorsque ces défenses chutent, l'énergie faiblit, le corps n'est plus en mesure de faire barrière aux diverses agressions (virus, bactéries, stress, environnement pollué), c'est alors que la maladie s'installe généralement au niveau du site le plus faible. C'est pourquoi le principe de base est de commencer par obtenir une détente.
    Autre aspect d'ordre énergétique : la maladie survient lors d'une stagnation de l'énergie (notion bien connue en médecine chinoise). Dans tous les cas, on comprend l'importance du maintien d'un bon niveau d'énergie dans le corps, qui est fondamentale pour une meilleure prévention.
    Quand l'organisme s'est ainsi affaibli, le schéma est pratiquement toujours le même: d'abord on commence par «attraper» un rhume ou des courbatures que l'on attribue au froid, ce qui prouve que l'énergie du corps est bloquée.
    À partir de cette constatation, le remède est simple à appliquer sans attendre que la situation ne s'aggrave: il suffit de stimuler les points de détente puis de tonification correspondant aux organes ou fonctions perturbées. Une fois le système nerveux détendu, l'énergie se remet aussitôt à mieux circuler, les organes se renforcent et le corps redevient capable de s'auto guérir, tandis qu'on assiste à la disparition des malaises et de la douleur.

    Cette notion est bien connue en médecine chinoise qui souligne que la souffrance est due à un blocage des énergies et qu'il suffit de la libérer pour que toute douleur disparaisse.
    Dans certains cas, il est logique que la douleur revienne, que vos problèmes résistent, quelque soit le traitement choisi. La méthode miracle qui vous mettrait à l'abri de la maladie n'existe pas, si vous ne tenez aucun compte de ces facteurs psychologiques, diététiques et environnementaux.
    À la fois curative et préventive, cette méthode entretient la santé en dynamisant les fonctions essentielles du corps. Elle renforce ainsi les défenses immunitaires et permet à l'organisme de s'auto-guérir. Par ailleurs, cette stimulation pratiquée régulièrement détend le visage, améliore la circulation locale et permet ainsi de prévenir ou d'atténuer les rides et de rajeunir le visage: c'est un véritable lifting naturel!
    Soulignons l'aspect économique de cette thérapie facilement accessible que ce soit pour vous-même ou pour vos proches.

    Si le Dien Chan est bien implanté aux États-Unis, en Russie, en Chine, à Cuba et depuis peu en Occident, cette méthode devrait connaître son heure de gloire dans les pays du Tiers Monde qui ne disposent pas de médicaments. Les volontaires de mon association « Les Médecins aux Pieds nus » appliquent cette technique sur les cinq continents du monde avec un certain bonheur.

    Considérant l'ensemble de ses découvertes on doit admettre que le professeur Bùi Quôc Châu est un thérapeute génial et un bienfaiteur de l'humanité.
    Dr Jean-Pierre Willem
    Chirurgien et anthropologue

     
     

     

     
    Accueil Histoires Rapports Contact Photos Recettes Animation Professeur Liens